animalières, avril 2024

Quelques photos supplémentaires du parc de Sainte-Croix

…et un renard resté caché dans la végétation, pour mon premier portrait sauvage cette année.

animalières, nouvelles

Le parc de Sainte-Croix a ouvert en mars, et ce fut pour moi l'occasion de photographier la famille lynx au complet, tous réunis pour une sieste sur un tas de bois… L'occasion aussi de compléter peu à peu ma galerie de photos des animaux du parc :

…et une sortie au bord de l'eau :

photomanipulation

Un peu de photomanipulation dans Photoshop : une texture (la neige !) ajoutée à ce magot de l'Atlas photographié en octobre à la montagne des singes (Kintzheim) pour en faire une image hivernale. Ces singes, appelés aussi macaques de Barbarie, supportent parfaitement la neige et le froid, tout comme les macaques japonais…  À voir ici

Et un photomontage à partir d'une de mes photos (Josch13 sur Pixabay pour l'araignée ajoutée) : dans le petit monde

Sainte-Croix, les dernières

(mise à jour le 19 12 avec le portrait du vautour)

Dernier ajout pour cette année aux photos de Sainte-Croix . Celle du vari roux avait été prise en plein soleil à contre-jour : le ciel derrière lui complètement surexposé. Elle aurait pu partir à la poubelle sans un gros travail dans Photoshop, pour un résultat qui, j'espère, magnifie sa posture… Une colère impressionnante, quoique très brève, à l'adresse d'un maki voulant partager sa branche !

des têtes et une silhouette

Quelques photos en retard, qui méritaient que je m'attarde un peu en post-traitement, les voici… Pour ce cerf, c'est la suite de « promesse » publiée plus tôt : il n'est pas monté plus haut sur le talus, mais a fini par montrer sa tête ! La photo de la chevrette est moins récente, avec une version n&b qui enfin me satisfait. Et cette silhouette de cerf sera la dernière image des moments extraordinaires vécus ce matin-là…

des nouvelles des Vosges

Octobre dans les Vosges accueille d'ordinaire les premières gelées. Accueillait, devrait-on plutôt dire… L'automne a beaucoup tardé à venir, et sans doute va-t-il falloir s'y habituer. Ce faucon crécerelle a commencé à le faire, en tout cas : pas encore parti pour le sud !

Par contre, tout est calme en forêt, les vainqueurs sont avec leur harem, et les autres ont repris leur vie de célibataire, en attendant l'an prochain. Tout comme moi : je ne suis pas arrivé cette année à photographier leurs joutes, malgré ces journées et ces nuits passées à côté d'eux… Me restent malgré tout de belles images et quelques nuits sans sommeil à écouter leurs brames : j'y reviendrai !

cerf & biches,  Hautes Vosges

Quelques soirées et quelques petits matins à côtoyer les hardes dans les Hautes-Vosges. Souvent dérangés, par les chasseurs ou les randonneurs, cerfs et biches s'y montrent très prudents et ne sortent vraiment à découvert que très tard ou très tôt : un vrai challenge pour le photographe ! Voici les premières images, d'autres suivront sans doute…

parc de Sainte-Croix 2023

Ma visite annuelle au parc de Sainte-Croix, dont les photos s'ajoutent sur cette page. Une page appelée à s'agrandir encore : si le parc n'est pas immense, les possibilités, elles, sont vastes en terme de photographie créative…

cerf & chamois,  Hautes Vosges

Deux photos pour deux affûts sur les hauts, un tôt le matin pour observer une harde de chamois au pâturage, loin des rochers, et un en soirée à guetter les cerfs. Celui-ci s'est enfin décidé à se lever…quand je n'avais plus assez de lumière ! J'avais tout de même pris quelques images avant la nuit, voici la plus belle !

Mise à jour du 28/09/23 : billebaude (très) matinale, dans les hautes Vosges également, mais des cerfs seulement croisés très tôt (et beaucoup entendus, le brâme a commencé !!). Et puis plus rien, si ce n'est une belle balade… La lune très lumineuse (et très grosse, toute proche de la super lune du 29) y est sans doute pour quelque chose : ils ont dû être très actifs pendant toute la nuit ! Beaucoup de photos, toutes à… 25600 iso, voici les deux que j'ai gardées :

chevrillards

Un chevrillard est un jeune chevreuil entre 6 mois et un an. Photographiés au sein d'un groupe avec deux femelles adultes, ceux-ci ont un peu plus de 6 mois : on voit encore quelques taches claires de leur pelage de faon… J'ai eu la chance qu'ils se positionnent sur un même plan pour faire cette image où ils sont nets tous les trois.

Un seul jeune sur cette photo, en compagnie d'une chevrette adulte : dans ces hautes herbes tous deux m'ont certainement repéré les premiers, mais ils se pensent sans doute suffisamment cachés pour préférer ne pas bouger…

tout l'animalier